sur Genève

2016-04-24 :: Aljazeera chanel

ترجمة :

Barbara Bibbo 



- If the talks fail, what is next in your view? What alternative does the opposition have?
- De toutes les façons l'opposition n'a jamais cru à la bonne volonté du régime d'Assad de s'engager sérieusement dans les négociations pour l'obtention d'un accord sur la transition. La question syrienne ne trouvera pas une solution tant que les deux puissances n'arrivent pas réelement à un accord clair et définitif sur un lourd contentieu qui dépasse de loin le différend sur la Syrie. On est conscient que la Syrie sert aujourd'hui comme une monnaie de change aussi bien pour les Russes et que pour les Iraniens, visant à faire plier l'Occident ou à lui arracher davantage de concessions.
L'opposition n'a d'autre alternative que de continuer le combat politique, diplomatique, médiatique et militaire, jusqu'à l'obtention d'un compromis répondant aux aspirations essentielles de son peuple, passant par le démantèlement de la dictature et la mise en place d'un processus politique conduisant sûrement à la mise en place d'un système pluraliste et démocratique, tel qu'il est prévu par la déclaration de Genève de juin 2012 et les résolutions du Conseil de Sécurité. Si elle accepte un partage du pouvoir de transition avec des personnalités du régime actuel, c'est pour garantir un meilleurs contrôle du processus de démocratisation, mais pas pour réhabiliter le régime faciste et cruel de B. Alassad.


- Leaving the Syrian Kurds out of the talks is correct in your view?
- Non bien sùr. Mais les Kurdes ne sont pas tous PYD. Le Conseil national kurde qui regroupe plusieurs partis politiques kurdes fait partie de la Coalition de l'opposition et est bien représenté dans le groupe des négociateurs.
Malgré cela, il ne faut pas exclure à mon avi le PYD, mais pas avant qu'il n'abandonne sa politique de décider unilatéralement du sort des régions Nord Est de la Syrie, contre la volonté des autres Kurdes et des Arabes, et en dictant sa volonté par la force sur tous les Syriens. Ce n'est pas l'Opposition syrienne qui l'a mis à l'écart des négociations, bien au contraire, c'est son refus manifeste de coopérer avec l'Opposition, y compris kurde, qui l'a mis dans cette position. Pour faire partie de l'opposition il faut qu'il accepte la plate forme et les objectifs de cette dernière. Or le PYD s'est délibérément pris sa distance par rapport à l'opposition syrienne parce qu'il a un autre projet dans la tête devenu aujourd’hui plus claire: fonder son propre pseudo Etat favorisant ainsi la pression pour le démembrement de la Syrie.


- Do you think Assad/Russia are having the upper end?
- Je ne le crois pas. Si les russes et Assad continuent de manoeuvrer pour empêcher un changement réel du régime dictatorial et de ses institutions, nous irons sùrement vers un nouvel Afghanistan. Personne ne sera gagnant.


- Could the opposition ever consider a future where Assad remains in the country?
- Absoluement pas. Assad est considéré par une majorité des syriens le premier responsable de leur tragédie. Il ne doit pas échaper à la justice. Déjà beaucoup d'organisations humanitaires et de Droit de l'Homme, préparent son procès.


- Could the opposition ever consider a partition of Syria?
- Mmes les simples syriens, ceux qui se sont affrontés pendant déjà 5 ans, ne parlent pas de partition. Ils savent que ce n'est pas une solution mais plutôt le départ pour de nouvelles guerres dévastatrices. Jusqu'à maintenant, seuls des diplomates étrangers, qui ne connaissent pas bien les réalités de la Syrie, y pensent, croyant que cela résoudra le conflit. C'est bien le contraire. La solution est dans un système démocratique, pluraliste avec des raccommodements particuliers pour certaines régions posant des problèmes particuliers d’identité ou de sensibilité politiques. Les Syriens réfléchiront plus tard, au sein des institutions politiques légitimes sur la forme décentralisée ou fédéralisée de leur Etat.


- Realistically, how far are we from a solution?
- Peut être pas moins de deux ans avant de voir des premiers rayons de lumières.