Brexit. L’Europe, victime de la guerre en Syrie ?

2016-06-24 :: COURRIER INTERNATIONAL - PARIS

ترجمة :
Le Brexit a été provoqué par la crise des réfugiés, estime l’intellectuel syrien Burhan Ghalioun. Autrement dit, l’Europe paie le prix de ses hésitations à soutenir la révolution contre Bachar El-Assad.

“Le vote des Britanniques est un coup sévère porté à l’Union européenne”, écrit sur son compte Facebook l’intellectuel syrien Burhan Ghalioun, qui a longtemps enseigné à l’université de la Sorbonne à Paris.

“Certes, des raisons profondes expliquent ce vote, notamment l’attachement viscéral des Britanniques aux valeurs de leur parlementarisme libéral et leur rejet de la bureaucratie européenne. Mais il n’en reste pas moins que la raison immédiate est sans conteste la crise des réfugiés”, analyse l’auteur.Cela confirme les répercussions de plus en plus négatives de la politique opportuniste de l’Europe face à la crise syrienne.

L’auteur, très actif au sein de l’opposition syrienne non-islamiste et farouche opposant au régime de Bachar El-Assad, critique l’inaction de la communauté internationale pour soutenir la révolution syrienne : “L’Europe s’est soumise au diktat des Américains, qui se désintéressent du destin de l’Europe tout autant que de celui de la Syrie et du Moyen-Orient en général.”Les conséquences de cette démission politique et morale de l’Occident ne s’arrêteront pas là. Il y en aura d’autres, pour l’Europe et pour le Moyen-Orient. Le prix à payer sera lourd pour tous ceux dans la communauté internationale qui ont participé à ce crime, que ce soit activement ou par un silence complice.